Poésie

Maîtrise (sauf à peine)

 
Images du diaporama : tirées de Meschonnic, Henri. Combien de noms, L'Improviste, Paris, 1999, pp. 24 et 35.
 
Il faut que j'écrive avant de partir
Il faut que je fabrique un voyage de l'avant
Que je fasse mes errances avant mes pas des ruptures avant les rencontres la connaissance avant l'expérience
Comment.
Il faut que je prépare l'espace même s'il se prépare tout seul déjà
Que je pense une chose qui n'existe pas

C'est tout le corps qui ond'oie

*Auteur de l'image : Antoine Desjardins, 2016.

 

Au seuil de l’horizon                   entrouvert                le regard                  s’allonge                          horizontal.                          Se prosterne ?

Apprentissage-s

Carnet 01

Écrire… est-ce, en soi, un voyage?

Oui. C’est un long voyage. Il est parfois périlleux, parfois douloureux, mais il ne saurait être dangereux. C'est plutôt libérateur.

guérir la claustrophobie mentale

La claustrophobie mentale,

Je dois la guérir par un départ,

Un départ physique qui

Libèrera ma psyché.

J’ai une soif de vivre, de partir, de tout quitter.

Quitter le connu, découvrir l’ailleurs. Tourner le dos au prévisible.

C’est dans cet ailleurs, que je vais me trouver. En me perdant dans le monde, je me retrouverai.

Cette vie est devant moi, elle me précède.

Je me sens au seuil d’une réalité que je dois connaître.

Il me faut rencontrer des gens différents, pour comprendre qui je suis.

Spiritualité pour emporter, ou le déni du 99,9%

Source de l’image : « Oisans, le troupeau se rassemble en fin de journée », récupérée au http://www.camptocamp.org/images/377637/fr/oisans-le-troupeau-se-rassemble-en-fin-de-journee. Image du domaine public.

 

Pages

S'abonner à RSS - Poésie